Cultivons l'avenir 2 fait revivre la culture de poires en Ontario

Par Lilian Schaer

Jordon (Ontario) – Il s'agit de la nouvelle variété qui a redonné vie à la culture de poires, en voie d'extinction, en Ontario. Pour que cela puisse se réaliser, le président de Vineland Growers' Co-operative donne crédit à Cultivons l'avenir 2 (CA2) pour leur contribution financière.

L'automne dernier, en Ontario, la poire Cold SnapMC a été lancée — une nouvelle variété résistante aux maladies qui demeure croquante et juteuse, même lorsque le fruit passe du vert au jaune, contrairement aux poires conventionnelles qui deviennent molles et pâteuses lorsqu'elles mûrissent.

Michael Ecker indique que la plus ancienne coopérative agricole, qui célébrait son 100e anniversaire en 2013, a obtenu du financement par le biais de deux différentes sources de Cultivons l'avenir 2 pour faire de la marque Cold SnapMC une réalité en Ontario.

« Notre premier projet nous a appuyés pour déterminer le marché disponible et pour savoir ce qui est requis pour cultiver de nouvelles poires au Canada », explique-t-il. « Le deuxième projet nous a donné le financement nécessaire pour faire en sorte que les nouvelles poires soient disponibles pour les consommateurs. Nous pouvons cultiver quelque chose de nouveau. Toutefois, mettre le produit sur les étagères des épiceries et faire l'éducation des consommateurs nécessite beaucoup d'argent et de travail. »

À une époque, la majorité des poires de l'Ontario étaient cultivées pour le marché de la transformation. Toutefois, à mesure que les conserveries de la province fermaient leurs portes, les fruiticulteurs avaient besoin de quelque chose de nouveau.

Les premiers poiriers Cold SnapMC, une variété développée par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) sous le nom « Harovin Sundown », ont été plantés en 2011 avec la première récolte en 2015. À ce jour, plus de 70 000 poiriers ont été plantés. Selon l'estimation de M. Ecker, ceux-ci produiront 60 000 corbeilles de fruits annuellement lorsqu'ils auront atteint une pleine production.

Selon lui : « Plus de 90 % de toutes les poires consommées au Canada sont importées. Ceci signifie qu'il y a un énorme marché au Canada pour des poires fraîches canadiennes. » « Il n'y a pas de limite pour donner aux consommateurs canadiens des poires canadiennes fraîches tout au long de l'hiver. »

M. Ecker ajoute que la coopérative a collaboré avec le Centre de recherche et d'innovation de Vineland pour l'étude de consommation, avant de faire le lancement de la poire, et que la Commission ontarienne de commercialisation des fruits frais a grandement appuyé les efforts de commercialisation pour faciliter le lancement de la poire Cold SnapMC.

À long terme, cette innovation signifie que les Canadiens pourront profiter de fruits canadiens cultivés localement pendant les mois d'hiver. La récolte de fruits aura lieu en octobre et sera disponible sur le marché jusqu'au mois de mars ou d'avril, selon la demande.
Il y a également des avantages économiques. Une industrie revivifiée de la poire créera des emplois locaux pour le secteur de l'emballage et agricole. Vineland Growers Co-operative vient d'investir dans un important agrandissement de ses installations d'entreposage dans la ville de Virgil près de Niagara pour stocker la nouvelle récolte de poires Cold SnapMC.

Pour les producteurs, la poire est également un ajout bien accueilli. Sa résistance au feu bactérien conjointement avec de nouvelles plantations à haute densité, semblables à celles retrouvées dans l'industrie pomicole, en fait une culture viable à cultiver pour les marchés du produit frais.

Toutefois, rien de tout cela n'aurait été possible sans l'appui de Cultivons l'avenir 2 (CA2) et du Conseil de l'adaptation agricole (CAA), lequel a aidé CA2 avec la prestation en Ontario.

« En tant que coopérative, l'accès à des fonds par l'entremise du CAA est indispensable pour les producteurs. Entreprendre ce genre de recherches est très dispendieux lorsqu'on est seul. Cultivons l'avenir 2 nous aide à faire en sorte que notre industrie puisse aller de l'avant », explique M. Ecker.

Il dit également beaucoup de bien du programme de prestation de services du CAA. En particulier, la désignation d'un coordonnateur de programmes dédié à chaque projet, la facilité d'accès aux personnels lorsque des questions surgissent, et leur capacité à être flexible.

« Nous avons entrepris un certain nombre de projets avec le CAA, la poire Cold SnapMC est une véritable relance pour l'industrie. Avec la fermeture des conserveries et la pression subite en raison des maladies, nous en étions au stade où les poires n'étaient plus cultivées. Maintenant, avec les nouvelles variétés, nous pouvons offrir aux Canadiens des poires canadiennes fraîches pendant les mois d'hiver », explique M. Ecker.

Ce projet est financé par l'initiative fédérale-provinciale-territoriale Cultivons l'avenir 2. Le Conseil de l'adaptation agricole aide à la prestation de Cultivons l'avenir 2 en Ontario.