La gestion des nutriments pour les noisetiers de l’Ontario

Les noisettes sont une nouvelle culture dotée d’un potentiel pour le secteur agricole de l’Ontario. Un grand fabricant de produits à base de noisettes s’intéresse à faire l’achat de noix produites localement. Il y a des agriculteurs désireux de cultiver cette culture, et il y a de bonnes terres qui produisaient autrefois des raisins Concord qui ne servent plus à rien.

Toutefois, pour les producteurs, il manque des repères pour la gestion des éléments nutritifs qui correspondent aux sols et climats ontariens, et aux cultivars de noisettes hybrides cultivés ici.

Ce besoin a mené le fournisseur en matériel végétal, Earthgen International, à s’associer aux producteurs intéressés dans la culture de noisettes, afin d’obtenir un appui financier de Cultivons l’avenir 2, pour une étude de faisabilité échelonnée sur plusieurs années pour étudier les besoins en nutriments pour les noisetiers de l’Ontario, semés dans des sols comportant divers niveaux d’argile. 

Des chercheurs indépendants étudient l’impact de la gestion des éléments nutritifs pendant la multiplication en contenants (faire pousser de jeunes plants dans des contenants plutôt que dans la terre) sur la qualité des arbres en pépinière. Ils étudient également pour savoir s’il existe une différence dans la croissance de l’arbre cultivé dans un contenant et celui à racines nues cultivé dans un champ.

Ils étudieront également l’effet de l’engrais azoté sur la survie, la croissance et le rendement de l’arbre, et si la disponibilité du potassium dans le sol est influencée par la teneur en argile du sol et les taux d’application d’engrais.

À ce jour, les premiers résultats indiquent les variétés susceptibles de se montrer sensibles à la dureté de l’eau et à la concentration de sel, particulièrement à un stade précoce. Ceci signifie que les producteurs devront porter une attention toute particulière à la filtration de l’eau pour prévenir le dommage aux arbres. Les températures chaudes et sèches de l’été 2016 ont eu un impact sur la croissance des arbres, et ce, sur tous les sites et dans certains cas, elles ont même provoqué la perte des arbres.  Les travaux seront terminés en 2017 avec des programmes de fertilisation spécifiques et des évaluations de la croissance et de la vigueur des arbres.

Ce projet de collaboration est mené par Earthgen International Ltd. Les membres de cette collaboration comptent cinq fermes intéressées par la culture de noisettes : la ferme Hofstede, la ferme Tuddenham, la ferme Tchorz, la ferme Wilson et la ferme Tamminga.

Ce projet a été financé en partie par Cultivons l’avenir 2, une initiative fédérale-provinciale-territoriale. L’Agricultural Adaptation Council participe à la prestation de plusieurs projets du programme Cultivons l’avenir 2 en Ontario.