Les consommateurs ontariens sont enthousiasmés par une nouvelle poire résistant au froid

La plus récente culture fruitière de l’Ontario – la poire Cold SnapMC – a connu une poussée dynamique très rapide et est maintenant disponible dans cinq grosses chaînes d’épiceries/magasins de vente au détail. Il s’agit d’un excellent exemple de succès local qui fournit une nouvelle option de culture rentable aux producteurs canadiens et des fruits produits localement pendant tout l’hiver aux consommateurs.

 

Des chercheurs du Centre de recherche et d’innovation de Vineland voulaient créer une poire résistant au froid pour fournir de nouvelles possibilités commerciales aux producteurs ontariens. La nouvelle variété produite – portant le nom de commerce de la poire Cold Snap – est exploitée sous licence par la Vineland Growers Cooperative, une coopérative de producteurs et transformateurs de fruits et légumes de 300 membres de la région du Niagara en Ontario. Lorsque la nouvelle poire a été prête pour les vergers commerciaux, 80 000 arbres ont été plantés en Ontario et dans la vallée de l’Annapolis en Nouvelle-Écosse. Après trois ans, les nouveaux arbres ont commencé à produire assez de fruits pour les mettre sur le marché. Certains défis importants ont alors dû être relevés.

 

« La plus grosse difficulté posée par le lancement d’un nouveau produit est la sensibilisation des consommateurs et leur acceptation du produit », déclare M. Matt Ecker, directeur des ventes et du développement commercial pour la Vineland Growers Cooperative. « L’aide financière fournie par le programme Cultivons l’avenir 2 (CA2) par l’entremise de l’Agricultural Adaptation Council (AAC) nous a aidés à élaborer et à diffuser des messages sur notre nouvelle poire directement aux consommateurs à l’aide de démonstrations en magasin. »

 

Et la réaction des consommateurs a été très positive. « Une fois que les gens goûtent à notre poire, ils en tombent amoureux mais nous devons accroître notre image de marque pour aider les consommateurs à comprendre qu’ils peuvent acheter des poires fraîches locales à l’année longue », ajoute M. Ecker.

 

Les ventes ont bien démarré et la rétroaction des clients indique que les consommateurs ontariens accueillent cette nouvelle option fruitière avec enthousiasme et apprécient le goût et la texture de la poire Cold Snap.

 

Les possibilités qui s’offrent aux producteurs qui ont planté cette variété de poire sont aussi plaisantes que le fruit même. La poire Cold Snap est cultivée dans des plantations très denses. Une fois que les arbres deviennent matures et produisent pleinement, les producteurs peuvent s’attendre à un rendement pouvant atteindre 20 tonnes/acre de fruits – presque le double du rendement de vergers avec des plantations à faible densité. Un plus gros rendement se traduit par un gain de productivité et une rentabilité accrue pour les producteurs. De plus, les efforts de commercialisation auprès des consommateurs continueront d’accroître la demande pour ce produit à valeur élevée ainsi que les profits des producteurs.

 

« La plupart des consommateurs ne savent pas qu’ils peuvent acheter des poires canadiennes en hiver », ajoute M. Ecker. « Nous continuons à commercialiser notre produit et à faire connaître notre marque auprès des consommateurs. Nous avons des partenaires pour la commercialisation en Nouvelle-Écosse. Nous planifions accroître davantage la demande pour notre poire et intéresser les producteurs de la Colombie-Britannique. »

 

La poire Cold Snap sera disponible dans cinq chaînes d’épiceries/magasins de vente au détail de l’Ontario et du Québec pendant la saison 2017 – Loblaw, Sobeys, Metro, Wal-Mart et Costco.

 

Ce projet a été financé en partie par le programme Cultivons l’avenir 2 (CA2), une initiative fédérale-provinciale-territoriale. L’Agricultural Adaptation Council participe à la prestation du programme CA2 en Ontario.