L’Ontario a besoin d’un plus grand nombre de fabricants de fromage pour répondre à une demande croissante

Les consommateurs ontariens continuent de demander des produits locaux, y compris des fromages fabriqués localement. Un récent sondage effectué auprès des fabricants de fromage de l’Ontario a révélé un besoin urgent de former un plus grand nombre de fabricants de fromage pour répondre à l’intérêt et à la demande pour du fromage ontarien.

Les membres de l’Ontario Dairy Council (ODC) transforme 97 % du lait produit en Ontario pour fabriquer une vaste gamme de produits laitiers, y compris du fromage. Avec une aide financière fournie par l’Agricultural Adaptation Council (AAC), l’organisme a récemment évalué les besoins de croissance en Ontario du secteur de la fabrication du fromage qui génère plus de 6 milliards de dollars de ventes chaque année.

En se fondant sur les taux de croissance, de roulement et de retraite prévus, les transformateurs laitiers de l’Ontario estiment que plus de 200 nouveaux fabricants de fromage seront nécessaires pour desservir le secteur dans les dix prochaines années. Ceci est plus que le nombre de fabricants qui travaillent présentement dans la province. Un besoin urgent de formation a donc été identifié pour pouvoir fournir au secteur des fabricants compétents.

L’identification du besoin d’un plus grand nombre de fabricants de fromage a suscité de l’intérêt à l’échelle du Canada et a attiré l’attention sur la nécessité de fournir plus de formation et de perfectionnement des compétences, selon Mme Stacee Sokoloff, directrice des services aux membres et des communications pour l’Ontario Dairy Council. « Nous avons également collaboré avec le Conseil des ressources humaines du secteur de la transformation des aliments, qui a récemment rédigé des normes professionnelles nationales pour les fabricants de fromage. En collaboration avec Collèges Ontario et le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario, nous allons partager les résultats de notre recherche avec les collèges de l’Ontario et d’autres intervenants de l’industrie au début d’avril », déclare Mme Sokoloff. « À la fin de 2013, le Canada a conclu l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne (UE) qui permettra à plus de 17 000 tonnes additionnelles de fromages européens importés d’inonder le marché canadien. Il est de plus en plus urgent pour les fabricants de fromage de rester innovateurs et concurrentiels pour maintenir et étendre leurs marchés. »

Une meilleure formation permettra d’assurer que la prochaine génération de fabricants de fromage est capable de combler l’appétit sans cesse croissant des consommateurs pour des produits locaux.

Ce projet a été financé en partie par le programme Cultivons l’avenir 2 (CA2), une initiative fédérale-provinciale-territoriale. L’Agricultural Adaptation Council participe à la prestation du programme CA2 en Ontario.