CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L’AAC

Le conseil d’administration de l’AAC est formé de plus de 66 organismes agricoles, agroalimentaires et ruraux. Ces organismes membres élisent chaque année 16 directeurs pour siéger au conseil d’administration de l’AAC. Le conseil comprend aussi 2 membres non votant qui font la liaison avec les gouvernements provincial et fédéral.

En tant qu’organisme doté d’une personnalité morale, le conseil d’administration de l’AAC a un client : l’industrie agroalimentaire ontarienne. Le conseil comprend très bien les exigences des programmes de financement, l’agriculture et le négoce agricole. C’est son affaire! Vous trouverez une liste complète des membres de l’AAC et de la structure sectorielle en cliquant ici.

Henry Denotter

Henry Denotter

Représentant : Autres organismes

Henry Denotter a été élu au conseil d’administration de l’Agricultural Adaptation Council (AAC) en 2015. Il est l’un des deux représentants du groupe sectoriel des autres organismes du conseil.

Henry est né et a grandi sur la ferme familiale près de Kingsville dans le comté d’Essex. Denotter Farms Inc. exploite 1 500 acres de terres au sol principalement argileux-loameux. Il y cultive du maïs, du soya et du blé en rotation. La ferme appartient à Henry et son épouse Kathy. Leur fils, Jeremy, fait partie intégrante de l’exploitation et représente la prochaine génération à Denotter Farms.

Henry est passé de directeur de comté à directeur provincial de l’Association pour l’amélioration des sols et des récoltes de l’Ontario, avant d’être nommé président de cet organisme provincial en 2013. Henry est membre du comité sur le drainage de Kingsville et sa contribution a été reconnue en l’an 2000 avec le Conservation Farm Award décerné par l’Office de protection de la nature de la région d’Essex et Essex SCIA. Henry est également le coprésident du projet de production locale de céréales vivrières.

Henry est un diplômé du collège Conestoga en arts de la photographie et il continue toujours d’être un photographe passionné.

Henry est un promoteur enthousiaste du programme de plans agroenvironnementaux et croit fermement qu’il faut préserver les terres et les organismes du sol pour assurer la durabilité de cette ressource pour les prochaines générations.