Orchid Greenhouse

L’Agricultural Adaptation Council présente des projets mis en œuvre avec succès à sa réunion estivale

Guelph (Ontario) – L’activité de réseautage tenue par l’Agricultural Adaptation Council (AAC) le 20 juin dernier, à Hamilton, a mis à l’honneur des projets tels que la gestion des incidents survenant au cours du transport d’animaux d’élevage, la mise en valeur du secteur de la noisette en Ontario et la stimulation de l’innovation en serriculture florale.

L’AAC a également profité de l’occasion pour faire le point sur ses programmes et activités de financement et a annoncé une nouvelle initiative de financement conjointe. 

L’AAC a cessé d’administrer le programme Cultivons l’avenir 2 (CA 2) auprès des organisations et des partenariats de l’Ontario en mars dernier. Au cours des cinq dernières années, près de 400 projets ont reçu un financement de 33,9 millions de dollars dans le cadre de ce programme.

L’AAC administre maintenant le Partenariat canadien pour l’agriculture (le Partenariat) auprès des organisations et des partenariats de l’Ontario. Cette initiative fédérale, provinciale et territoriale appuie des projets dans les trois domaines prioritaires suivants : le développement économique, la gérance de l’environnement ainsi que la protection et l’assurance.

La recherche et l’innovation sont au cœur des 19 catégories de projets du Partenariat. Un financement est accessible pour une gamme d’activités, y compris la recherche appliquée, la mise en œuvre de projets pilotes, l’évaluation, la planification et l’expansion des marchés.

La prochaine date limite pour la présentation de demandes au Partenariat est le 19 juillet.  

« Nous incitons les organisations et les partenariats de l’Ontario à présenter en grand nombre des demandes de participation au Partenariat et à démontrer ainsi leur intérêt à l’égard de celui-ci », a déclaré Kelly Duffy, présidente de l’AAC, durant son allocution.

L’AAC administre également deux programmes axés sur le secteur serricole de l’Ontario : une initiative connue sous le nom de Greenhouse Renewable Energy Technologies (GRET) (1 million de dollars) pour le compte du ministère de l’Environnement et du Changement climatique et l’Initiative pour la compétitivité et l’innovation dans le secteur serricole (ICISS) (19 millions de dollars) pour le compte du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario.

Le projet Farm & Food Care Ontario (FFCO) réalisé dans le cadre de CA 2 en partenariat avec Beef Farmers of Ontario, avait pour but d’assurer une meilleure gestion des incidents survenant au cours du transport d’animaux d’élevage, en particulier les renversements de camions.

Une évaluation des besoins des intervenants – depuis les producteurs jusqu’aux entreprises de transport en passant par le gouvernement, les premiers intervenants et les organismes de protection des animaux – s’est traduite par l’élaboration d’une formation individuelle s’adressant aux premiers intervenants et traitant de la façon de gérer les incidents survenant au cours du transport d’animaux d’élevage. Un manuel d’intervention d’urgence à l’intention des producteurs a également été créé. 

« Les besoins en matière de formation des intervenants d’urgence sont énormes et nous sommes reconnaissants à CA 2 de nous avoir aidés à réaliser ce projet – une première étape a été franchie dans la résolution du problème de gestion des incidents survenant au cours du transport d’animaux d’élevage », a déclaré Bruce Kelly, gestionnaire de programme à FFCO.

L’Ontario Hazelnut Association (OHA) a obtenu des fonds de CA 2 et du Partenariat, ce qui l’a aidée dans ses efforts de mise en valeur du secteur de la noisette en Ontario. Grâce à CA 2, des recommandations relatives à la gestion des vergers pour diverses régions de l’Ontario ont été formulées, deux nouveaux cultivars ont été homologués et des essais arboricoles ont été réalisés avec succès afin de fournir aux producteurs potentiels de l’information sur la façon de mieux cultiver la noisette en Ontario. Plus récemment, l’OHA a obtenu du Partenariat des fonds qui lui ont permis d’embaucher un administrateur pour leur organisation en pleine expansion.

« Nous fonctionnions grâce au travail de bénévoles. Ce financement nous aidera à augmenter notre capacité organisationnelle – notre prochain objectif est de devenir une organisation sectorielle pourvue d’un personnel à temps plein », a dit Andrew Nixon de l’OHA.

Fleurs Canada (Ontario) dirige actuellement un projet GRET axé sur la mise à l’essai d’un système commercial de déshumidification qui pourrait aider les producteurs de fleurs, de fines herbes et de tomates en serre à améliorer leur bilan écoénergétique en réduisant leur consommation de gaz naturel.

De plus, 26 % des membres de Fleurs Canada (Ontario), représentant 50 % de sa production, ont accès à un financement par l’entremise de l’ICISS, pour la réalisation de projets sur l’automatisation, la réduction de la consommation d’énergie, l’irrigation et les nouvelles technologies (p. ex. l’utilisation de milieux de culture différents).

« Il s’agit de deux programmes très novateurs qui offrent d’énormes possibilités de croissance au secteur serricole », a mentionné Andrew Morse, directeur général de Fleurs Canada (Ontario). « C’est un excellent modèle et nous aimerions que l’accès à de telles possibilités soit plus étendu. »

La soirée s’est terminée par l’annonce d’une initiative conjointe de l’AAC et d’Ontario Genomics. Le Programme de partenariats pour les priorités régionales (P3R), mis en œuvre avec Génome Canada, vise à promouvoir l’adoption de technologies, d’outils et de services fondés sur la génomique au sein du secteur agricole et agroalimentaire de l’Ontario. 

Les documents du P3R seront accessibles en septembre et les demandes doivent être présentées au plus tard en janvier 2019.

 « Je demeure enthousiaste et optimiste quant à l’avenir de l’AAC, a déclaré Mme Duffy pour conclure. Les possibilités d’innovation sont plus grandes que jamais et l’AAC peut jouer un rôle important en aidant l’industrie à progresser. »