Peach Packing

Un nouveau programme de financement permet à une coopérative fruitière de l’Ontario d’innover en matière de salubrité des aliments

Les fruiticulteurs de l’Ontario renforcent leur système de gestion de la salubrité des aliments pour faire en sorte que les fruits cultivés au Canada respectent ou dépassent les normes reconnues à l’échelle mondiale en matière de salubrité des aliments, conformément aux attentes des grands détaillants canadiens et des clients de l’étranger.

Les producteurs locaux mettront en place de systèmes de salubrité des aliments à la fine pointe de la technologie en vue d’accroître la durée de conservation des fruits qu’ils cultivent – notamment, des pêches, des nectarines, des prunes, des poires, des raisins et des abricots – ce qui leur permettra d’expédier leurs produits sur de plus grandes distances et de trouver de nouveaux débouchés.

Ainsi, en collaboration avec la Vineland Growers’ Co-operative qui recevra des fonds du Partenariat canadien pour l’agriculture, 17 fruiticulteurs de la région de Niagara pourront apporter des changements aux procédures de nettoyage et d’assainissement qu’ils utilisent dans leur station fruitière.

« Les fruiticulteurs canadiens reconnaissent la valeur de l’innovation et de l’amélioration continue. Le gouvernement du Canada est heureux de les aider à mettre au point les outils dont ils ont besoin pour mettre sur le marché des produits salubres et de grande qualité. Un tel investissement aidera leur industrie à prendre de l’essor et contribuera à bâtir un secteur agricole et agroalimentaire fort et prospère », a déclaré le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lawrence MacAulay.   

Fondée en 1913, la Vineland Growers’ Co-operative, la plus ancienne coopérative de l’Ontario toujours en production, vend des fruits à noyau, des raisins et des poires pour le compte de ses membres à des clients partout au Canada. La coopérative commercialise environ 70 % des récoltes de fruits à noyau cultivés au Canada.

Grâce à ce projet, la coopérative mettra en œuvre un programme d’assainissement novateur incluant des initiatives d’hygiène, une surveillance environnementale, une formation professionnelle et l’obtention d’une certification collective en salubrité des aliments. Un vérificateur interne sera formé pour veiller à ce que les producteurs tiennent à jour leurs registres et adoptent des pratiques appropriées en matière de traçabilité et d’hygiène. 

« L’objectif du nettoyage et de l’assainissement est d’éliminer les éléments nutritifs qui favorisent la croissance des bactéries et d’éliminer les bactéries présentes », a expliqué M. Mike Ecker, président de la Vineland Growers’ Co-operative, en ajoutant qu’un système de surveillance de pointe faisant appel à la technologie de l’adénosine triphosphate-métrie par bioluminescence (ATP-métrie par bioluminescence) sera utilisé pour assurer que les efforts d’assainissement sont suffisants pour éviter la contamination du produit.

Tregunno Fruit Farms Ltd, le premier membre de la coopérative à commencer à mettre en œuvre le nouveau système, a installé des équipements de nettoyage et des dispositifs de surveillance microbienne à l’intérieur de sa station fruitière pour la saison de récolte 2018.

« Nous nettoyons et assainissons tous les bacs de récolte après chaque utilisation », affirme M. Ryan Tregunno. « Il s’agit d’un système unique, et nous avions hâte qu’il soit mis en place. »

« Notre gouvernement est heureux d’appuyer de telles améliorations de la salubrité des aliments et de la compétitivité dans le secteur des fruits tendres de l’Ontario. L’investissement du Partenariat canadien pour l’agriculture contribuera à accroître la confiance du public dans les excellents produits de ce segment agricole et l’attrait qu’il exerce sur les consommateurs de fruits tendres au Canada et à l’étranger », a déclaré le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario, M. Ernie Hardeman.

« Le conseil d’administration de l’Agricultural Adaptation Council reconnaît que lorsqu’un secteur de production agricole de l’Ontario fait un excellent travail pour assurer la salubrité des aliments, le reste de l’Ontario et de l’industrie canadienne en bénéficie. Grâce au financement accordé par le Partenariat canadien pour l’agriculture à la Vineland Grower’ Co-operative et à ses membres, nous pourrons gérer les risques liés à la salubrité des aliments et accroître les débouchés commerciaux, sur les marchés tant mondiaux qu’intérieurs, du fait que les consommateurs auront davantage confiance dans l’industrie ontarienne des fruits et des légumes frais », a déclaré Mme Kelly Duffy, présidente de l’Agricultural Adaptation Council.

Selon M. Ecker, le nettoyage est la partie la plus coûteuse des améliorations de la salubrité des aliments à la ferme. Le fait que la coopérative puisse obtenir un financement pour ce projet contribue à rendre ces améliorations plus accessibles à ses membres.

« En mettant en œuvre ces initiatives d’une manière concertée par l’entremise du Partenariat canadien pour l’agriculture et en obtenant une certification collective en matière de salubrité des aliments, nous pourrons rendre les ressources en matière de salubrité alimentaire abordables pour tous les producteurs, petits et grands, et nous assurer que les fruits que nous produisons sont de la meilleure qualité qui soit lorsqu’ils atteignent le client », conclut-il. 

Le Partenariat canadien pour l’agriculture est une initiative fédérale, provinciale et territoriale. L’Agricultural Adaptation Council contribue à l’exécution du programme auprès des organisations et des partenariats de l’Ontario.