saucisses

Nouvelle initiative d’expansion des marchés pour les transformateurs de viande rouge et de volaille de l’Ontario

Ontario Independent Meat Processors (OIMP) a lancé une nouvelle initiative pour renforcer leur secteur et favoriser la viabilité à long terme de leur association.

Les possibilités d’expansion des marchés sont vastes pour les transformateurs de viande rouge et de volaille de l’Ontario, mais leurs démarches sont paralysées par des problèmes qui étouffent leur croissance, comme celui de l’accès à la main-d’œuvre. Grâce au soutien financier du Partenariat canadien pour l’agriculture, OIMP se penche sur ces problèmes et étudie la possibilité d’offrir à ses membres de nouveaux produits et services conçus pour renforcer le secteur des entreprises indépendantes de la transformation de la viande de l’Ontario.

« Grâce au Partenariat canadien pour l’agriculture, nous aidons le secteur à trouver de nouvelles solutions aux problèmes actuels et aux questions émergentes, tout en lui permettant de tirer profit de nouveaux débouchés commerciaux », a déclaré Marie-Claude Bibeau, ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

« Notre gouvernement est déterminé à éliminer les obstacles pour assurer la croissance et la compétitivité de notre secteur agroalimentaire », a affirmé Ernie Hardeman, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario. « Nous sommes heureux d’appuyer des efforts sectoriels comme ceux-ci pour favoriser la prospérité des transformateurs de viande rouge et de volaille par l’entremise du Partenariat canadien pour l’agriculture. »

« La main-d’œuvre constitue l’un des principaux obstacles qui freinent la croissance de nos membres et leur capacité à élargir leurs parts de marché », souligne Franco Naccarato, directeur général d’OIMP. « Non seulement les programmes et services que nous comptons mettre au point grâce à ce projet aideront-ils nos membres à remédier à certains des défis inhérents à leur entreprise, mais ils feront également partie intégrante de la stratégie de viabilité à long terme de notre association. »

Le projet en trois volets commencera par un survol du secteur afin de relever les pratiques exemplaires liées aux programmes et aux partenariats mis en place dans d’autres administrations et secteurs. Huit ateliers régionaux ainsi que des entrevues individuelles avec les membres suivront. En outre, OIMP créera une nouvelle stratégie d’image de marque pour renouveler et moderniser l’association, dans le cadre de ses efforts pour attirer de nouveaux travailleurs, en particulier des jeunes, dans le secteur.

Un projet spécialisé portant sur les outils et les ressources que l’association peut fournir à ses membres pour améliorer leur accès aux marchés sera lancé à l’échelle provinciale et s’articulera autour de la vente en gros dans les secteurs des services d’alimentation et du commerce de détail par l’entremise d’un service de courtage alimentaire. Un deuxième projet spécialisé portera sur les services qu’OIMP peut offrir pour aider ses membres à remédier à leurs problèmes de main-d’œuvre, notamment en les aidant à trouver des personnes qualifiées pour travailler dans un secteur qui comptait 2 400 postes vacants en 2017.

« Nous espérons en arriver à des idées concrètes sur ce que nous pouvons faire pour accroître la valeur de l’adhésion et générer des revenus supplémentaires pour l’association », dit-il. « Je crois que nos efforts permettront également de démontrer comment les associations sans but lucratif peuvent sortir des sentiers battus pour obtenir un financement durable. »

Selon M. Naccarato, l’association ne serait pas en mesure de réaliser ce projet sans l’appui financier du Partenariat canadien pour l’agriculture, qui a également permis à OIMP d’obtenir des contributions en nature d’autres acteurs du secteur agroalimentaire.

Le projet a été en partie financé par le Partenariat canadien pour l’agriculture, une initiative fédérale, provinciale et territoriale. L’Agricultural Adaptation Council contribue à l’exécution du Partenariat en Ontario.