ICA: Annonce d’un financement fédéral pour appuyer la recherche dans le secteur canadien de la transforma

Winnipeg (Manitoba) le 28 août 2019 – Le gouvernement fédéral s’est engagé à verser près de 4,6 millions de dollars pour appuyer la recherche dans le secteur canadien de la transformation des aliments et des boissons. Le financement, annoncé par l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, appuiera la grappe de recherche d’Innovateurs canadiens en alimentation (ICA) intitulée « Utiliser la science et l’innovation pour renforcer le secteur alimentaire à valeur ajoutée du Canada ».

« Nous sommes reconnaissants de cet investissement d’Agriculture et Agroalimentaire Canada pour la recherche et l’innovation dans le secteur canadien de la fabrication des aliments et des boissons », affirme Joe Lake, président d’ICA et directeur de l’innovation et de la recherche chez McCain Foods Limited. « L’objectif d’ICA est de faire progresser l’innovation dans la chaîne de valeur des produits alimentaires du Canada en réunissant des acteurs du secteur, des spécialistes de la technologie ainsi que des représentants du milieu universitaire et du gouvernement, et cette grappe nous permet de travailler ensemble pour ajouter une valeur durable au secteur. »

Le financement fédéral est offert par l’entremise du Partenariat canadien pour l’agriculture, dans le cadre du programme agri-science  - volet grappes d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. À ce financement s’ajoutent des contributions offertes par le secteur pour une valeur totale du projet de 6,6 millions de dollars.

Dix projets de recherche menés à l’échelle nationale sont financés par la grappe. Ces projets portent sur des questions touchant la transformation des produits laitiers, du porc, de la volaille, des céréales, des légumineuses à grain et des légumes. Les thèmes explorés sont l’innovation en matière de transformation pour favoriser la mise au point d’applications à valeur ajoutée et l’innovation en matière de salubrité et de qualité des aliments pour atténuer les risques, renforcer la confiance du public et répondre aux besoins des consommateurs.

En 2017, ICA a entrepris un processus national de consultation et d’établissement de priorités avec le secteur de la transformation des aliments et des boissons afin de définir les principaux thèmes de cette nouvelle grappe.

« La recherche concertée que nous sommes en mesure d’effectuer grâce à cette grappe aidera à renforcer la position concurrentielle du secteur et à stimuler la croissance économique », ajoute M. Lake.

ICA a été fondé en 2013 pour aider les entreprises canadiennes de fabrication d’aliments et de boissons à accéder conjointement aux programmes du gouvernement fédéral axés sur l’innovation. Le groupe a rempli avec succès ses engagements en établissant la première grappe de recherche du secteur de la transformation alimentaire au pays.

– 30 –

Renseignements :
David Shambrock, directeur général d’ICA, dave_shambrock@canadianfoodinnovators.ca ou 204-982-6372

****

Projets de recherche financés par Innovateurs canadiens en alimentation

Les projets suivants ont été financés par la grappe de recherche d’Innovateurs canadiens en alimentation (ICA).

Canada atlantique

Production artisanale de malt de brassage sur aire de germination : Étude pilote
Chercheur principal : Dr R.A. Speers, Université Dalhousie
Partenaires : Propeller Brewing Co., Horton Ridge Malt & Grain Co. et 2 Crows Brewing Co.
Résumé : Ce projet vise à améliorer la qualité de la production sur aire de germination du malt d’orge de brassage en surveillant les effets de différentes variables de traitement sur la qualité du malt. Les responsables de ce projet se pencheront également sur les différences d’arôme entre le malt d’orge canadienne produit sur aire de germination et celui produit selon la méthode de germination classique ainsi que sur l’utilisation de différentes variétés canadiennes.

Mise au point d’un agent de conservation naturel à partir de chitosane extrait de champignons en vue de son utilisation dans les aliments et les boissons transformés canadiens sans ingrédient inutile (clean label)
Chercheur principal : David Brown, Chinova Bioworks
Partenaire : Chinova Bioworks
Résumé : Ce projet vise à concevoir à partir du chitosane, une fibre naturellement présente dans les champignons, un agent de conservation naturel et efficace qui pourra remplacer les agents de conservation synthétiques utilisés dans la transformation des aliments et des boissons. Les responsables de ce projet réuniront également les données nécessaires à la présentation d’une demande d’autorisation réglementaire auprès de Santé Canada en vue de permettre l’utilisation de cet agent de conservation comme ingrédient alimentaire au Canada.

Extraction d’ingrédients bioactifs à valeur ajoutée pour utilisation dans les aliments fonctionnels et les films
Chercheuse principale : Dre Beth Mason, Université du Cap-Breton
Partenaires : Saputo Dairy Products Canada, Acadian Seaplants Ltd. et COPOL International Ltd.
Résumé : Ce projet vise à mettre au point un nouveau procédé qui permettra de remplacer les agents de conservation chimiques par un biofilm fonctionnel aux propriétés antimicrobiennes, antioxydantes et bioréactives. Les molécules bioactives utiliseront des coproduits issus de la production fromagère et les flux de déchets issus du traitement des produits de la mer et de la volaille.

Québec

Optimisation de la qualité microbiologique et de la salubrité des produits de viande de porc frais et transformés
Chercheurs principaux : Dre Guylaine Talbot, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Sherbrooke; Dr Sylvain Fournaise, Olymel S.E.C/L.P
Partenaire : Olymel
Résumé : Ce projet vise à étudier l’incidence de l’utilisation d’antibiotiques dans l’alimentation du porc sur la qualité microbienne des produits de viande de porc frais et transformés, dans le but de prolonger la durée de conservation des produits destinés aux marchés d’exportation.

Évaluation et utilisation de biofilms de protection et de biofilms d’exclusion compétitive dans le secteur alimentaire
Chercheurs principaux : Dr Tony Savard, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Sainte-Hyacinthe; Réjean Drouin, coopérative Exceldor
Partenaires : Exceldor, Bonduelle Canada
Résumé : Ce projet vise à étudier l’utilisation de solutions propres telles que les biofilms polymicrobiens pour augmenter la durée de conservation des produits et à concevoir des stratégies antibactériennes contre des agents pathogènes tels que Salmonella, Listeria et Campylobacter.

Utilisation de la lumière pulsée comme traitement antimicrobien des légumes surgelés
Chercheurs principaux : Louis Falardeau, Bonduelle Canada; Fadia Naim, Cintech
Partenaires : Bonduelle Canada, Cintech
Résumé : Ce projet vise à examiner le potentiel de la lumière pulsée pour détruire Listeria sur des légumes surgelés tels que les pois, le maïs, les haricots verts et les carottes tranchées sans affecter leur goût, leur qualité ou leur texture.

Ontario

Approche de salubrité alimentaire visant à atténuer la présence de Listeria dans l’environnement de transformation des aliments sans le recours à des produits chimiques
Chercheur principal : Dr Hany Anany, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Guelph
Partenaire : Aliments Gay Lea
Résumé : Ce projet a pour principal objectif de réduire la présence de Listeria dans l’environnement de transformation des produits laitiers en mettant au point des procédures axées sur l’utilisation d’un agent de bioassainissement sur les surfaces entrant en contact avec les aliments et dans les collecteurs des installations de transformation des aliments.

Recherche de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux avantages pour la santé associés aux produits du blé
Chercheuse principale : Dre Iris Joye, Université de Guelph
Partenaires : Mondel?z International, Ardent Mills, Les Aliments Dare, Griffith Foods Ltd., Everspring Farms et Ontario Cereal Industry Research Council
Résumé : Ce projet vise à examiner de nouvelles propriétés bénéfiques pour la santé issues de la germination et de la mouture du blé de couleur cultivé en Ontario. Il permettra également de concevoir des produits sans ingrédient inutile (clean label) grâce au remplacement d’additifs alimentaires par du blé germé.

Manitoba

Évaluation de l’effet des méthodes de transformation, du génotype et de l’environnement sur l’extractibilité des protéines d’avoine et caractérisation des attributs physicochimiques et nutritionnels des protéines d’avoine
Chercheuse principale : Dre Nancy Ames, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Centre Richardson de recherche sur les aliments fonctionnels et les nutraceutiques
Partenaire : Roquette Canada
Résumé : Ce projet vise à mettre au point des procédés d’extraction et de concentration rentables qui permettront d’identifier des variétés d’avoine canadienne adaptées à la production de protéines d’avoine. Les responsables de ce projet étudieront et caractériseront les propriétés fonctionnelles des protéines d’avoine et en évalueront les caractéristiques nutritionnelles. L’objectif du projet est de promouvoir la protéine d’avoine en tant qu’ingrédient alimentaire.

Optimisation des procédés pour la production d’isolats de protéines d’avoine ayant des propriétés fonctionnelles
Chercheur principal : Dr Rotimi Aluko, Université du Manitoba
Partenaires : Richardson Milling Ltd. et Centre de développement de produits alimentaires du Manitoba

Résumé : Ce projet vise à mettre au point un procédé de production de poudres d’avoine à haute teneur en protéines et de produits pouvant être transformés à une échelle commerciale et utilisés dans la fabrication de nouveaux produits alimentaires.

Lire la suite: Innovateurs canadiens en alimentation