PCA: Gérance de l’environnement

La scène agricole ontarienne connaît des changements dans la demande des marchés, la confiance du public et les attentes en matière de durabilité agroenvironnementale. Des engagements ont été pris dans l’ébauche du Plan d’action Canada-Ontario sur le lac Érié et l’ébauche de la Stratégie pour la santé et la préservation des sols agricoles de l’Ontario, et le financement vise à aider le secteur à obtenir des résultats. Les priorités comprennent ce qui suit :

Santé des sols

Les pratiques agricoles modernes sont très productives mais ont entraîné une dégradation de la santé des sols. Il existe un besoin urgent de mieux comprendre et connaître la santé des sols et de savoir comment on peut convaincre les agriculteurs d’adopter des pratiques de gestion optimales. On estime qu’en Ontario, 54 % des sols courent des risques intolérables d’érosion et plus de 80 % des terres agricoles connaissent un épuisement de la matière organique dans leur couche arable.

Qualité de l’eau

L’amélioration de la qualité de l’eau du lac Érié et du lac Sainte-Claire est extrêmement importante pour satisfaire les besoins en matière d’eau potable, de loisirs, de pêche commerciale, d’irrigation et d’autres industries. Les pertes d’éléments nutritifs provenant de sources agricoles contribuent aux problèmes de la qualité de l’eau dans les Grands Lacs. Le phosphore a été identifié comme une cause importante de prolifération d’algues toxiques et nuisibles, en particulier dans le lac Érié et le lac Sainte-Claire. L’Ontario a pris plusieurs engagements pour réduire la charge de phosphore dans le lac Érié (provenant de toutes les sources), y compris une réduction de 40 % de la charge de phosphore totale dans les bassins de l’ouest et du centre d’ici 2025. Les pertes d’éléments nutritifs provenant de sources agricoles sont causées, entre autres, par l’épandage des éléments nutritifs, l’érosion du sol, le ruissellement de surface, les solutions nutritives de serre et les déversements.

Il y a trois catégories de projet faisant partie du secteur prioritaire de la gérance de l’environnement.