PCA: Santé des sols et qualité de l’eau - Services de vulgarisation, d’éducation et de consultation

Objectif de la catégorie de projet : 

Les projets mettront l’accent sur l’amélioration du transfert des connaissances aux producteurs agricoles concernant l’importance et les façons d’atténuer les risques posés à la qualité de l’eau et des sols en prenant des mesures ciblant des sites particuliers. Le but des activités de transfert des connaissances est d’encourager l’adoption de mesures visant à réduire la quantité excessive d’éléments nutritifs de source agricole qui se déversent dans les voies navigables du bassin des Grands Lacs.

Les démarches adoptées doivent encourager l’utilisation de plusieurs pratiques de gestion optimales à l’échelle de la ferme et bien définir les publics cibles visés par les activités de communication. Les projets peuvent comporter des travaux pour mieux définir et comprendre les publics cibles pour adapter les activités de communication en conséquence.

On peut s’attendre à ce que les projets offrent des bienfaits communs, dont :

  • Une résilience accrue des entreprises agricoles aux événements météorologiques extrêmes et au changement climatique
  • Une productivité agricole accrue grâce à une plus grande efficience des intrants des cultures et à des améliorations de la santé des sols
  • Une gestion améliorée de l’eau à la ferme
  • Un habitat amélioré pour les pollinisateurs et d’autres espèces

Public cible – Qui devrait faire une demande?

Organisations et partenariats qui ont un plan de services de vulgarisation, d’éducation ou de consultation et qui veulent améliorer la qualité de l’eau (dans une aire géographique ayant démontré une dégradation de la qualité de l’eau liée aux éléments nutritifs) ou appuyer la santé des sols (dans une aire géographique ayant des sols dégradés), en ciblant le secteur agricole ou agroalimentaire

Projets admissibles

  • Stratégies de vulgarisation
  • Séances de formation
  • Acquisition et partage des connaissances
  • Ateliers
  • Visites
  • Communications, y compris un travail préparatoire pour identifier et mieux comprendre les méthodes requises pour atteindre les publics cibles

Exemples de projets

  • Mise en œuvre d’un plan décrivant une démarche pour communiquer des messages ou des conseils de différentes façons et dans divers lieux au sujet de la santé des sols et de la qualité de l’eau – ceci pourrait comprendre différentes approches, y compris des ateliers, des visites sur le terrain, des séries de conférences, des kiosques ou des présentations lors d’événements agricoles qui existent déjà, du matériel imprimé ou en ligne, ou la mise sur pied d’un nouveau symposium ou d’une nouvelle conférence

Priorités de la catégorie de projet

  • Les projets doivent être réalisés dans des aires géographiques qui démontrent un impact sur la qualité de l’eau causé par les éléments nutritifs, en mettant la priorité sur le bassin du lac Érié, ou dans des aires géographiques dont la santé des sols est dégradée
  • Projets qui aident un secteur à quantifier ou à démontrer à ses producteurs les sources de la perte de phosphore ou de la dégradation des sols
  • Les activités devraient se fonder sur des données scientifiques et on encourage les requérants à utiliser des stratégies innovatrices pour communiquer les messages et modifier le comportement des gens
  • On accordera une plus grande importance aux projets qui démontrent une planification, coordination et exécution avec des partenaires au-delà de l’organisation, y compris l’intégration d’expertise environnementale et agronome, que ce soit dans le cadre d’un partenariat ou avec l’engagement et l’appui confirmés d’autres parties
  • Projets appuyant une démarche axée sur toute la ferme
  • Projets qui comprennent, lorsque cela est possible, des facteurs économiques, comme une évaluation du coût des intrants et du rendement dans les communications
  • Projets qui appuient des démarches de vulgarisation innovatrices; on accordera une plus grande priorité aux démarches qui démontrent leur caractère innovateur (pas souvent utilisées en Ontario) et qui comprennent une évaluation de leur efficacité
  • Projets qui mettent en œuvre des plans coopératifs ou des plans détaillés qui existent déjà et qui comprennent de nombreuses tactiques pour adapter le mieux possible l’information aux besoins des clients et maximiser la portée des messages

Financement disponible

  • Jusqu’à 50 % de toutes les dépenses admissibles pour les projets admissibles (aide financière à frais partagés)
  • Les demandes d’aide financière dépassant 50 % des dépenses admissibles doivent démontrer clairement comment le projet répond aux critères d’innovation et aux priorités de la catégorie de projet (voir ci-dessus) afin de pouvoir être considérées pour une aide financière maximale de 75 % des dépenses totales admissibles
  • Aide financière à frais partagés recommandée : jusqu’à 250 000 $ par projet par année

Durée du projet

  • Les projets approuvés à partir de décembre 2018 doivent être achevés d’ici le 1er décembre 2020.
  • Lorsqu’une justification solide est fournie, la date d’achèvement de projets approuvés à partir de décembre 2018 peut être prolongée jusqu’au 1er décembre 2021 pour appuyer des éléments critiques du projet et les demandes finales de remboursement, les rapports finals et les questionnaires sur les résultats du projet doivent être soumis à l’AAC au plus tard le 3 janvier 2022.

Dépenses admissibles

  • Dépenses directement reliées aux activités indiquées ci-dessous et qui sont également conformes à la Section F
  • Les demandes de remboursement plus élevé des coûts d’immobilisations seront considérées selon chaque cas

Activités admissibles

  • Activités qui se conforment à la Section H
  • Activités reliées à l’acquisition de compétences et connaissances requises sur la ferme ou de services de consultation pour gérer activement l’utilisation d’éléments nutritifs, d’eau, d’eaux usées et de sols afin de réduire les possibilités de répercussions hors du site causées par des opérations
  • Les activités doivent viser les producteurs ou leurs conseillers
  • Les activités, quelle que soit leur combinaison, peuvent comprendre, entre autres :
    • Élaboration de matériel de cours
    • Prestation de cours de formation
    • Stratégies de vulgarisation
    • Ateliers
    • Démonstrations
    • Visites
    • Réseaux et clubs pair à pair
    • Matériel imprimé et en ligne
    • Services consultatifs agricoles
    • Conférences et symposiums organisés pour la première fois avec de nouvelles activités supplémentaires qui seront appuyées, dans le cadre desquels les producteurs et entreprises agricoles sont les clients cibles, en plus des professionnels de la protection de la nature, en visant à établir des connaissances et des relations interdisciplinaires pour appuyer de futures mesures de gérance sur le terrain de la ferme

Dépenses non admissibles

  • Voir la liste générale de dépenses non admissibles dans la Section G
  • Fournir une aide financière à frais partagés pour la mise en œuvre des projets liés à des pratiques de gestion optimales sur les propriétés de producteurs individuels (mais peut comprendre un appui pour une aide financière à frais partagés des PGO sur les propriétés des fermes de démonstration)

Activités non admissibles

  • Voir la liste générale d’activités non admissibles dans la Section H